Autre

Le cas de la pastèque tachetée de jaune

Le cas de la pastèque tachetée de jaune


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La nourriture la plus locale peut provenir de votre propre jardin, où vous pouvez faire pousser des friandises que vous ne verrez probablement pas même sur un marché de producteurs, et aider à conserver des variétés rares et précieuses de fruits et légumes pendant que vous y êtes. Cette pastèque Moon & Stars a été tirée du Lumière de cuisson jardin cet été. Le melon du XIXe siècle a été ressuscité du jardin d'un agriculteur du Missouri en 1980, grâce à Seed Savers Exchange. C'est l'un des plus de 12 000 fruits et légumes anciens que Seed Savers a ramenés du bord du gouffre.

Manger sain doit toujours être délicieux.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour plus d'articles intéressants et de recettes saines et savoureuses.

Un jardinier sur cinq élève désormais des objets de famille, selon la National Gardening Association. Le nombre de membres de Seed Savers a augmenté de 60 % au cours des cinq dernières années. Baker Creek Heirloom Seeds, une entreprise de semences patrimoniales basée au Missouri et fondée en 1998 par Jere Gettle, 17 ans, envoie maintenant plus de 300 000 catalogues de printemps. Il y a même un salon de l'héritage, maintenant dans sa deuxième année.

Moon & Stars arbore des constellations de points jaunes sur sa croûte, plus, généralement, un grand point "lune". C'est doux, presque charnu à l'intérieur. Et ce n'est qu'une des nombreuses pastèques patrimoniales : White Wonders. Goldens royaux. Bébés en sucre...

La variété, les jardiniers le savent, est l'épice d'une vie plus savoureuse.


Chant du dindon

CE BLOG EST RETIRÉ, J'AI DÉMÉNAGÉ SUR SKILLCULT.COM

TOUS LES ANCIEN POSTES DE TURKEYSONG SONT LÀ ET PLUS, VÉRIFIEZ-LE!

Notre société a peu d'utilité à offrir aux enfants lorsqu'ils deviennent majeurs. Quelles que soient les raisons, notre absence de toute sorte de transition réelle vers l'âge adulte n'est pas conforme aux cultures traditionnelles. Quand j'avais environ 18 ans et que j'essayais de me comprendre, je ne voyais pas qu'il n'y avait rien dans mon environnement humain que je puisse utiliser pour avancer vers une vie qui ait un sens pour moi. Je m'intéressais de plus en plus aux savoir-faire ancestraux et à l'apprentissage de la nature. Les choses que je voulais apprendre étaient très obscures et le chemin de vie qui m'était proposé par convention était extrêmement déplaisant. J'avais lu que des jeunes amérindiens faisaient des jeûnes de plusieurs jours dans le cadre des épreuves de passage à l'âge adulte, la soi-disant quête de vision, et j'avais décidé de faire un jeûne de quatre jours dans les bois pour m'aider à trouver mon chemin.

Les CRASS, comme on le voit dans ce documentaire, sont en quelque sorte un groupe de bohèmes en liberté, mais ils se concentraient toujours sur l'action et faisaient quelque chose, y compris avoir un endroit physique dans le pays où ils cultivaient de la nourriture et partageaient des trucs. Cela a fait tourner mes engrenages.

J'avais été un mécontentement social dès mon plus jeune âge. J'ai été élevé pour poser des questions et je me suis accroché à la position de rejet du punk rock. S'il y avait un message à retenir du punk, c'était que tout n'allait pas bien. C'était à une époque de faux optimisme en Amérique. La tête de Ronald Reagan tournoyait à la télévision en nous disant que tout allait bien, sauf qu'il y avait un empire maléfique appelé la Russie qui voulait nous anéantir et que nous pourrions tous être réduits en miettes à tout moment par eux, ou par nous-mêmes, ou plus probablement tous les deux. Nous nous sommes promenés en pensant que n'importe quel jour pourrait être le jour où les bombes ont commencé à voler et que le monde a pris fin. (Au fait, pour autant que nous sachions, c'est toujours le cas.) Je portais des vêtements et des slogans inappropriés, je suis allé à des manifestations et je m'assurais simplement que les gens savaient que les choses n'allaient pas bien, bon sang ! Il ne m'a pas fallu longtemps pour commencer à réaliser que pleurnicher n'était pas un outil très utile pour le changement social et que les symboles tels que les vêtements, la musique et le langage ne remplaçaient pas l'action. En fait, être geignard et contraire s'est avéré moins amusant qu'on pourrait l'imaginer !

C'est moi avec Ali et Pete lors d'une sortie scolaire d'escalade au lycée. C'était l'anniversaire de GW (aujourd'hui le jour du président) et je pensais juste que je devrais rappeler à tout le monde qu'il était un propriétaire d'esclaves. J'ai pensé que ça faisait de lui un connard d'abord et le premier président ensuite.

Cette vidéo en direct de Décharge est vraiment géniale ! Je ne peux pas résister à mettre un tas de liens punk dans ce post :D

Un peu plus tôt quand j'étais encore plus jeune, influencé par certains des groupes punk que j'écoutais comme Crass, Crucifix et surtout la chanson They (lyrics) d'Antisect, et aussi juste parce que c'était logique, je me suis retrouvé de plus en plus convaincu que il n'y avait pas de solution aux maux du monde qui avaient un sens autre que de changer la façon dont je vivais réellement. Changer ma vision des problèmes d'une vision principalement externe à une vision plus interne m'a donné une chance d'acquérir une sorte d'autonomisation plutôt que de me vautrer dans l'impuissance aux mains des Ronald Reagan du monde, ou de qui que ce soit. En d'autres termes, changez les choses que vous pouvez changer et alignez vos canards, ce qui est plus que suffisant pour rester occupé ! Cette épiphanie a conduit à un intérêt pour l'autonomie. Vers 16 ans, j'ai voyagé à travers le pays avec une partie de ma famille. Je me souviens d'avoir cherché dans toutes les librairies que j'ai pu trouver dans diverses villes des livres sur la propriété familiale et des sujets connexes. Un magasin était une librairie anarchiste. Je n'ai pas été impressionné. Si l'anarchie était assise dans une librairie étouffante vêtue de vêtements noirs et lisant de la philosophie et de la politique, je passerais mon tour. Je suis rentré les mains vides. Ma sœur et moi avons également visité les scènes punk de D.C., Boston, Québec, Atlanta et Austin cet été-là et même si c'était amusant, elles semblaient consister principalement en un tas de mégots de fauteuil roulant ivres sur la voie rapide vers l'épuisement.

De la déshumanisation à la production d'armes au profit de la nation ou à sa destruction L'un de mes groupes punk préférés, Crucifix, comme la grande majorité des groupes punk, a principalement empilé la responsabilité des problèmes du monde sur les autres. Facile à faire quand vous êtes un enfant apparemment impuissant. Bien qu'ils aient généralement raison, il vaut mieux se concentrer sur les choses sur lesquelles vous pouvez réellement faire quelque chose. Sinon, quelle crédibilité avons-nous pour nous plaindre ? Crucifix live au On Broadway à San Francisco pour les quelques-uns d'entre vous qui aiment vraiment le punk rock, c'est un petit bijou à l'état brut !

Cela prépare donc le terrain pour ma quête de vision.

J'ai remonté une petite crique abritée de séquoias dans un parc d'État désolé que je fréquentais. J'avais mon sac de couchage et quelques fournitures. J'ai accroché mon sac dans un arbre, j'ai sorti mes contacts (ce qui signifiait que je ne pouvais pas voir de merde à moins que ce ne soit juste devant mon visage, un autre niveau d'isolement) et avec mon sac de couchage et une bouteille d'eau me suis assis en cercle de bûches et autres que j'ai arrangés de manière à avoir des limites définies. J'ai bu autant que je voulais de l'eau du ruisseau, mais sinon je suis resté sur place et je n'ai rien mangé. Ce n'était pas un exercice ardu comme le sont de nombreuses épreuves traditionnelles de passage à l'âge adulte, mais pour un enfant relativement privilégié, faire un réel effort pour traverser l'inconfort pour la croissance personnelle vaut quelque chose de toute façon. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Je n'ai jamais été enclin à être religieux, donc je ne m'attendais pas à ce que quelque chose de mystique se produise, mais je pense que j'ai pensé qu'une épiphanie profonde serait pratique.

Il est remarquable de constater à quel point avoir faim et ne pas être distrait peut concentrer l'esprit. Le mot clé là-bas est FAIM, car ce qui a le plus grandi dans mon esprit au cours de ces 4 jours était un mini empire alimentaire. J'ai pensé à toutes les plantes alimentaires que je pouvais, en faisant des listes mentales encore et encore pour m'en souvenir. J'ai pensé à comment et où je les planterais et combien. J'ai visualisé une ferme ou une ferme dégoulinant de fruits et de noix, grouillant d'animaux et rempli d'aliments en conserve (il y avait certainement eu une réflexion sur l'endroit où placer la rampe de skateboard aussi). Je suis sûr que j'ai aussi travaillé sur des trucs personnels, mais je ne m'en souviens pas parce que c'était finalement l'autonomie alimentaire qui était au cœur de la vision qui a grandi en moi. Mon gars, l'autonomie était là où elle en était ! Je ne me contentais pas d'être du bétail et c'est exactement ce que j'avais l'impression de dépendre d'un approvisionnement alimentaire industriel. Rien n'aurait pu être plus clair. Les arbres nourriciers ont joué un rôle majeur dans cet édifice mental qui était, je m'en rends compte maintenant, les premiers émois d'un intérêt pour la vie.

Dans tout le pays, il existe des groupes d'amateurs de fruits qui se réunissent périodiquement pour échanger des boutures de bois fruitier et des porte-greffes, etc. Certaines personnes collectionnent des voitures, des armes à feu, des statues en céramique d'animaux mignons. Nous collectionnons des variétés de fruits et de noix. Bien que mon intérêt pour ce domaine soit né en grande partie d'objectifs pratiques et d'un désir d'affecter ma vie par l'action (et l'est toujours), je serais un menteur si je disais que je n'étais pas également motivé par des motifs qui pourraient être considérés comme moins pratique. Ce n'est pas grave, nous avons tous besoin d'un intérêt passionné pour passer la journée. Le mien, dernièrement en tout cas, (ok, l'un d'eux) est des pommes. Nous avons beaucoup d'autres fruits ici à Turkeysong. J'ai planté plus de 100 arbres fruitiers et à noix, vignes et arbustes en 6 ans et d'autres sont en route. Il y a des amandes, noix, châtaignes, poires, nectarines, pêches, prunes, kakis, cerises (miam), feijoa (AKA ananas goyave prononcé fay jo ah avec un J doux), figues nèfles, raisins et je suis sûr que je suis en oubliant quelques… mais surtout des pommes. J'ai quelque 200 variétés uniques de pommes qui poussent et d'autres sont greffées cette année. Pommes! Non mec !, Pommes ! Je veux t'attraper et te secouer jusqu'à ce que ça s'enfonce 8230S&8230S MERC!

Cela a essentiellement été écrit avant. À l'époque où les gens prenaient leurs fruits très au sérieux. Des paragraphes et des essais vantant les vertus de la pomme tachent la littérature des deux derniers siècles et ont été, j'en suis sûr, bien reçus. Maintenant, je ne suis pas un homme religieux, c'est le moins qu'on puisse dire, mais il est évident qu'il y a un certain réconfort dans le fait que le converti soit prêché afin d'affirmer que oui la croyance X ou le dieu X, ou quoi que ce soit, est en effet juste ou à craindre, etc. Personnellement, j'aime lire des essais sur les vertus de la pomme et je vais maintenant essayer de canaliser les personnes inspirées du passé qui parlaient des pommes avec la gratitude et le respect qui leur sont dues. Excusez-moi d'éventuelles erreurs ou incohérences. La vérité est parfois victime de quelque chose de plus intéressant. Alors sans plus tarder, je vous présente une propagande de pomme sans vergogne…

Chers Mesdames et Messieurs, chats, chiens, porcs, bovins et volailles de diverses descriptions. ratons laveurs, opossums, ours, souris, cerfs, rats de meute, campagnols et oiseaux de toutes sortes. On ne m'a pas du tout demandé ici aujourd'hui, encore moins de parler d'un sujet que d'autres avant moi ont traité de manière éloquente et approfondie. Pourtant, je me trouve néanmoins obligé d'aborder notre sujet, car si je sonde les profondeurs de mes motivations, je ne suis pas sûr qu'il ne soit pas nécessaire qu'il n'y ait pas dans l'auditoire certaines personnes qui restent encore perdues et ont besoin d'une lumière pour trouver le chemin qu'il n'y a peut-être pas manqué quelque chose que je pourrais signaler ou rappeler et plus égoïstement, j'avoue que je désire simplement ajouter ma voix humble à la foule afin de ne pas avoir à contenir mon propre enthousiasme malin .

Pommes. Quel fruit plus vertueux des régions tempérées ? Je parie qu'il n'y en a pas ! La pomme : possédait plus de variations de saveur, une saison plus longue, une plus grande variété d'utilisations légitimes et une forme plus large en forme et en couleur que tout autre fruit en dehors des régions tropicales, et peut-être les incluant. Il peut être cuisiné dans des plats salés comme sucrés, séché pour l'hiver, égoutté de son jus sucré, fermenté en cidre, distillé en eau-de-vie, aigre en vinaigre, bouilli en sirop, cuit en beurre de pomme, mis en conserve comme sauce, et de bien sûr mangé d'emblée. D'autres fruits peuvent être traités de la même manière, mais pas avec la polyvalence de la pomme. Au cours de notre partenariat avec la pomme, nous avons développé ses possibilités plus que n'importe quel autre fruit tempéré. Nous pourrions faire du poiré à partir de la poire succulente, presser la pauvre prune de son jus pour le vin, sécher la baie et glisser la cerise dans une croûte de tarte, certaines peuvent même dépasser la pomme dans une sorte de délice sensationnel, mais aucun autre fruit ne correspond au pomme pour son étendue d'aptitude à diverses utilisations, et c'est une aptitude imminente à cela. Certaines pommes sont acidulées, d'autres sucrées, certaines conservent leur forme à la cuisson et d'autres gonflent en une mousse délicate, le tout à choisir pour une conformation selon nos goûts et nos envies.

Il suffit de broyer et d'écraser. Cela semble trop facile !

La pomme n'est pas non plus aussi écoeurante que beaucoup de fruits. Là où la pêche, la poire, la cerise et le raisin, peuvent écœurer dans leur riche douceur juteuse, la pomme invite à manger sur une plus longue saison avec moins de tendance à user son accueil en bouche. De grandes quantités peuvent être consommées, surtout si elles sont consommées à table ainsi que mangées bouchée par bouchée fraîchement sorties de la main. La pomme est un aliment sain.

Contribuer encore plus à l'accueil que la pomme trouve avec l'humanité est son ampleur de variation de saveur. Caché dans les gènes des pommes se trouve une gamme de saveurs plus large que dans tout autre fruit tempéré. Les saveurs de banane, mangue, fenouil, amande, fraise, framboise, noix, ananas, agrumes, cerise, rose, vanille, épices, herbes, poire, vin, "pomme", melon et plus encore peuvent être trouvées dans des pommes accentuées avec plus ou moins d'acidité et de sucre. Ces saveurs, sucres et acides attendent d'être encore mélangés, par croisement et par hasard, dans des combinaisons infinies pour à la fois satisfaire et élargir nos goûts. De la facile comestibilité de la saveur discrète mais harmonieuse du Golden Delicious, à l'épiphanie de la rubinette équilibrée, au sensationnel bubblegum à la cerise de Sweet 16, à la symphonie de saveurs irrésistible d'un Golden Russet parfait ou à la saveur de punch aux fruits de la Grenadine. , nous les avons non seulement dans une espèce de fruit, mais avec le greffage, nous pouvons les avoir à partir d'un seul arbre ! Un autre fruit peut-il se vanter de cette palette de saveurs ? Je crois que non.

Newton Pippin peut avoir un goût de bonbon à la pastèque et peut être obtenu en bonne qualité hors du stockage pendant les mois d'hiver.

Et tout cela sur une saison plus longue que tout autre fruit tempéré. Dès le mois de juin dans certaines régions, les pommes peuvent être cueillies prêtes à être consommées sur l'arbre du début de l'été à la fin de l'hiver et probablement plus loin. Alors que la fine saveur Kerry Pippin est un bon souvenir de la chaleur d'août, la Granny smith s'accroche toujours fermement à l'arbre au milieu de l'hiver, accumulant du sucre et de la saveur. La belle fille de grand-mère, Lady Williams, s'accroche encore plus longtemps à la branche, étant impropre à manger jusqu'à la fin janvier. Ces fruits et bien d'autres encore montrent clairement les possibilités inhérentes à la pomme pour une saison de plus en plus longue de fruits directement de l'arbre. Ajoutez à cette saison déjà longue la capacité de conservation exceptionnelle de plusieurs de nos pommes d'hiver et nous pouvons, avec un peu de planification et un bon stockage, avoir des pommes de qualité pour la plupart, sinon la totalité, de l'année. Beaucoup de nos pommes peuvent passer l'hiver en toute sécurité dans leur peau protectrice. Certains se conserveront jusqu'au printemps et même jusqu'à la récolte suivante. Le sélectionneur travaille dur pour développer toujours plus tard des pommes qui sortiront d'un long stockage dans les meilleures conditions et qui sait quelle peut être la limite.

Dans nos pommes, nous avons également une gamme de formes et de couleurs sans précédent. Couleurs unies en rouge, jaune et vert. diversement rayé de roses, d'oranges et de rouges, lavés de rougeurs et de fards à joues, dotés d'une sublime translucidité ou d'une opacité impénétrable, des peaux sans tache, lisses et brillantes, suspendues dans un mat sans prétention ou couvertes de fleurs poussiéreuses, recouvertes de roux et tachetées de gros points ou petit. Le roi David exige l'attention dans sa rougeur, le moulin de Yarlington invite à l'examen avec ses couches d'aquarelle de translucidité et sa carte craquelée de roux, tandis que la chair rouge intense de la Grenadine brille de rose à travers une peau fine couverte de taches. Les artistes ont maintes et maintes fois été amenés à capturer la beauté de la pomme, c'est la courbure et la réfraction de la lumière, sa profondeur et ses couleurs. Juste google apple painting si vous doutez de moi.

Côtelé, lisse, rond, déséquilibré, ovale, plat, vert, rouge, jaune, moucheté, rayé et toutes sortes de chouettes & #8230

Dans ces couleurs variées, nous avons des pommes qui peuvent peser une livre ou plus, des pommes de la taille de gros raisins, et tout le reste. Ils tombent de la brindille sous la forme de cônes, de poires, d'ovales comme tirés par la gravité, d'ovales comme pour défier la gravité, aplatis comme un beignet ou simplement ronds. Ils sont symétriques ou déséquilibrés, nervurés ou en blocs. Tiges longues ou tiges courtes, accrochées aux branches ou suspendues aux extrémités de rameaux retombants. Les arbres sont élancés ou trapus et à articulations courtes, de quelques pieds à plusieurs dizaines de pieds de haut. Les plus petits nous donnent des porte-greffes nains sur lesquels faire pousser des arbres miniatures. L'écorce varie presque autant que le fruit en couleur et en forme que le contour et les habitudes de croissance de l'arbre, d'une seule flèche de 2 pieds de diamètre à des branches étalées qui peuvent même pousser vers le bas, au lieu d'être horizontales, et encore moins vers le haut. Ils nous offrent une ombre agréable et des vergers profonds et intrigants qui ont attiré et ému les poètes, les amoureux, les scientifiques et les enfants.

Oui, la pomme. Il représente la salubrité et les bonnes choses dans la culture américaine, un symbolisme qui n'est pas arbitraire, mais qui est né naturellement de ses vertus. On pourrait continuer à cataloguer les traits et les vertus de la pomme mais cela ne pouvait que suggérer la possibilité de la poésie de la pomme, une poésie que nous pouvons ressentir, mais que nos tentatives d'exprimer doivent être pour la plupart insuffisantes. Nous serions peut-être plus satisfaits de faire allusion au romantisme des pommes plutôt que de tenter une description pure et simple. Les rendus fleuris et détaillés ne réussiront probablement pas à impressionner et nous ferions mieux de nous en tenir à tracer les bords subtils et sublimes suggérant délicatement le contour d'un sentiment et laissant l'imagination remplir le reste ou simplement s'émerveiller. Pourtant, des arbres étalés suspendus avec des fruits ou habillés de fleurs printanières, une lumière tachetée, des souvenirs alléchants de chair juteuse et croquante, des lavages de saveur vibrante, du jus coulant des presses et des parfums de toutes sortes éveillent les sentiments et peuvent émouvoir pour communiquer avec nos symboles limités afin que d'autres puissent voir la beauté et la valeur dont nous avons été témoins.

La Pomme, guidée par la main de l'homme depuis des millénaires dans des formes et des fonctions toujours plus variées, est à la fois serviteur et roi, un humble savant, dégoulinant de beauté, d'inspiration, de plaisir et d'utilité en échange de si peu ! Nous coupons ses branches et il pousse plus. Nous jetons de la saleté et des déchets sur ses racines et il produit un miracle d'abondance à chaque goutte de fruit débordant de sucre et de jus, un miracle dans son propre emballage beau et pratique.

Les pommes ne survivent dans leur variété qu'avec nos pensées et nos actions. Soit nous vivons une culture de nourriture significative, soit nous la perdons. Des milliers et des milliers de variétés de pommes sont déjà perdues à jamais et nous en perdons plus chaque semaine à cause du bulldozer, de la négligence, du vieillissement ou du décès de la seule personne qui se souvenait du nom de ce vieil arbre près du bûcher, ou même soigné. Mais le bulldozer, la négligence physique, et le fait qu'on meurt ne sont pas les vrais ennemis de la pomme, c'est plus que l'on a cessé de cohabiter avec la pomme. Ce qui était autrefois comme un conjoint, un amant, un enfant, un frère, un grand-parent, un ami, avec qui nous vivions intimement et sur qui nous comptions, est maintenant réduit à une marchandise. La pomme ne prospérera pas sans notre amour et notre respect, mais sera plutôt réduite à la prostitution, sa production est interdite à la ferme industrielle, peinte de couleurs vives et mise sur les étagères où nous pouvons l'acheter pour tenter de trouver l'amour nous avons perdu.

La pomme nous a nourris et a amélioré notre vie pendant des éons, et c'est une tragédie que nous ayons tous rencontré autant de pauvres spécimens, et encore plus que les pauvres pommes soient simplement devenues la norme. Si les pommes ne s'améliorent pas, nous risquons de perdre notre confiance en elles, comme certains l'ont déjà fait. Mais la vérité est que lorsqu'elle est correctement sélectionnée, cultivée et manipulée, la pomme est impressionnante. Si vous pensez que vous n'aimez pas tellement les pommes, je ne vous en veux pas compte tenu de ce qui est habituellement disponible à la vente, mais peut-être que vous n'avez pas rencontré la bonne au bon moment.

Une renaissance de la pomme est en marche et promet de mettre à notre disposition des pommes plus nombreuses et bien meilleures. N'attendez pas qu'ils viennent à vous. Cherchez des pommes nouvelles et intéressantes. Engagez-vous dans le simple fait de parler d'eux avec des amis et des étrangers. Soutenez l'agriculteur qui tente de faire pousser de petites pommes grumeleuses au goût incroyable. Si les pommes du magasin ne sont pas bonnes, ne les achetez pas, mais exigez mieux. Mieux encore, améliorez votre vie, améliorez la vie des autres, prenez soin de ceux qui viennent après vous, plantez un pommier.

J'ai emprunté cette photo quelque part sur les réseaux intérieurs… désolé, et merci.

Partagez ceci :

Comme ça:


Suki : ma tenue de vacances décontractée incontournable

Suki So Chic partage une tenue décontractée pour les fêtes mouvementées.

Par Suki Bickett

Quoi de plus simple qu'un jean cramoisi de Noël et une touche de fleurs de la même couleur pour le haut ?

N'y pensez pas trop. Vous avez de quoi penser pendant les vacances !

Un peu de musique de fond

Liens d'achat


Melon Time : Cultiver (et manger !) des melons sucrés avec Kaye et Roger Diefendorf

Mettez les besoins croissants en melons et les conditions de jardinage d'une grande partie de l'État du Nord ensemble, et vous obtenez un mariage exceptionnellement heureux. Cette semaine le Dans un jardin de l'État du Nord (Northstate Public Radio 91,7 FM Chico/88.9 FM Redding, à 7 h 34 samedi et 8 h 34 dimanche), je parle à Kaye et Roger Diefendorf de Morning Glory Organics de la culture des melons. Situé à Butte Valley près d'Oroville, Morning Glory Organics cultive une sélection de melons de spécialité et d'héritage.

Les dates moyennes approximatives des dernières gelées pour Chico/Redding sont mi-fin mai et les dates moyennes des premières gelées sont mi-fin octobre. Cela laisse plus de 150 jours de croissance sans gel assez fiable, avec plus de 270 jours au cours de la saison de croissance standard. Dans les contreforts de la région, jusqu'à, disons, 2 000 pieds, il y a peut-être plus de 130 jours sans gel et plus de 230 jours pendant la saison de croissance. Le melon standard a besoin de beaucoup de chaleur, ce que nous avons, et entre 80 et 120 jours, dont nous disposons, pour étendre ses vignes ramifiées et porter des fruits arrondis et sucrés. Ce mariage heureux se traduit par toutes les formes et toutes les tailles de fruits sucrés et juteux qui sont prêts à être dégustés dès maintenant dans les jardins, les fermes maraîchères et les marchés fermiers de toute la région de l'État du Nord. Photo: Une pastèque Sugar Baby et une pastèque Galia mûres et prêtes à être dégustées à la ferme Morning Glory Organics.

Avant de vivre en Californie du Nord, je n'avais jamais vécu dans un climat dans lequel je pouvais cultiver des melons, et donc récolter un melon mûr dans mon propre jardin est encore un petit miracle. La première année où j'ai fait pousser du melon, j'ai essayé un melon musqué orange de Blenheim. Étant nouveau dans ce jeu, je ne savais pas du tout quand mon fruit était mûr. J'ai regardé la vigne commencer à se frayer un chemin à travers mon jardin, alors que ses petites fleurs de trompette jaune et orange soulevées s'ouvraient et appelaient les abeilles, tandis que les fruits commençaient à gonfler, gonfler et gonfler. Et puis, je n'étais pas sûr. Photo: Mon premier melon musqué mûr - le parfum alors que je marchais dans le potager m'a dit qu'il était prêt.


Mais je a été très heureux d'essayer ma nouvelle récolte. J'ai finalement cueilli trop tôt deux de mes trois beaux fruits sur la vigne. Avec le troisième fruit, j'ai enfin compris ce que Kaye et Roger Diefendorf m'ont décrit récemment comme trois des clés pour connaître un fruit mûr. La première clé est "ce son creux indiquant la maturité lorsque vous les frappez". enregistrement pour la partie radio de mon programme !). La deuxième clé est le parfum aromatique émis par un melon chaud prêt à être cueilli. Et, avec mon troisième fruit mûr, j'ai aussi compris la troisième clé, qui est ce que les Diefendorf entendent par “full-slip” : ce moment où vous vous penchez pour le doux fruit de votre travail et il s'éloigne de sa tige et juste à côté de la vigne principale avec à peine un remorqueur, un bon indicateur de maturité dans la plupart des variétés de melon. Photo: Chair orange ferme d'un melon musqué Blenheim Orange mûr.

Roger et Kaye ont commencé leur jardin maraîcher biologique en se concentrant sur les variétés patrimoniales et de spécialité il y a quelques années à peine en 2008. Ils avaient tous deux été jardiniers avant leur nouvelle entreprise, mais leur emplacement de Butte Valley à l'extérieur d'Oroville était leur première occasion d'expérimenter avec des melons. . Ils aiment cultiver quelques nouvelles (pour eux) variétés chaque année et continuer à cultiver les favoris du marché des années précédentes. Cette saison (en raison d'un printemps lent et humide), ils ont commencé leurs plantations de graines de melon à la fin mai, avec des plantations successives supplémentaires toutes les quelques semaines jusqu'au début juillet. Bien que les melons soient faciles à semer directement, si vous souhaitez prolonger votre saison de croissance, de nombreuses personnes recommandent de commencer vos graines à l'intérieur quelques semaines avant le dernier gel et de repiquer les semis lorsque votre sol s'est réchauffé. Si vous faites cela, soyez doux avec les tiges succulentes et essayez d'éviter de trop déranger les racines. Les pots de journaux faits maison qui peuvent être plantés directement dans le sol sont un bon choix pour les démarrages de graines de melon. Photo: Roger cherche de bons candidats pour illustrer le son d'un melon mûr.

Les melons sont membres de la Curcubitacées famille, et sont généralement lianes, portant des vrilles annuelles sensibles au gel. Alors que de nombreuses courges et courges sont originaires des Amériques, les concombres et les melons sont généralement originaires des climats plus chauds de l'Inde, de l'Asie et de l'Afrique. La famille comprend les soi-disant melons musqués (Cucumus melo), un groupe qui comprend à son tour les melons sucrés aromatiques standard tels que le miellat, les crenshaws et ce que beaucoup d'entre nous appellent les cantaloups. La famille comprend également les pastèques (Citrullus lanatus), concombres (Cucumis sativus), les courges (Cucurbita pepo) et des gourdes. Photo: Un melon rond mûr prêt à être cueilli et des fleurs de melon pollinisées par une abeille utile. Les melons sont principalement pollinisés par les abeilles – les abeilles mellifères ainsi que les abeilles indigènes.

Les melons étant des annuelles, ils se nourrissent beaucoup et ont besoin d'un sol riche, bien drainé et chaud. “Nous creusons beaucoup de fumier composté dans les champs de melons et de courges,” dit Roger. Ils ont également besoin de beaucoup d'eau, "jusqu'à quatre heures d'eau à émission lente chaque jour" pendant que les vignes poussent et que les fruits se forment", indique Kaye. “Mais tirez sur l'eau lorsque la plupart des fruits sur les vignes d'une plantation ont atteint leur taille maximale mais ne sont pas encore mûrs. Trop d'eau à ce stade aplatit leur saveur. Photo: Un jeune fruit sur la vigne. De la fleur au fruit pleinement formé, les vignes de melon ont besoin d'un arrosage régulier et profond.

Les melons sont des plantes assez faciles d'entretien et leurs besoins sont simples : soleil, chaleur, espace, sol moyennement riche, eau régulière, et plus de soleil et plus de chaleur et plus d'espace. “Regardez ces coureurs !” s'exclame Kaye en regardant les rangées de melons. Quelques parasites et maladies doivent être surveillés, cependant, "comme la peste des sauterelles qui a anéanti certaines de nos plantations l'année dernière!" dit Kaye.

De plus, la chrysomèle du concombre, la flétrissure verticillienne et l'anthracnose peuvent être des problèmes. La vigilance en termes d'hygiène permettra de réduire le risque d'infection : nettoyez toutes les plantes mortes ou infectées, surtout d'une saison à l'autre, assurez une bonne circulation de l'air et une eau et une nourriture constantes. Les couvertures de rangs avant la floraison de la vigne aideront à dissuader les problèmes d'insectes, mais les couvertures doivent être enlevées une fois la floraison commencée pour faciliter la pollinisation. La rotation des cultures aidera à diminuer les ravageurs ou les maladies qui peuvent hiverner dans le sol. Enfin, essayez de choisir des variétés résistantes aux maladies. Photo: Une casaba et un melon crenshaw.

Lorsqu'il s'agit de récolter et de manger vos melons, le conseil de Kaye et Roger est de les cueillir à maturité et de les manger à température ambiante pour profiter pleinement de leurs arômes et saveurs exquis. “La plupart de ceux que nous cultivons se conservent assez bien et, s'ils sont cueillis à maturité, ils devraient tenir jusqu'à une semaine.” Photo: Kaye ouvre une pastèque Sugar Baby parfaitement mûre : « Hmmm », dit-elle, « Entendez-vous ce craquement de l'écorce, c'est parfait ! »

Mais lorsque leur parfum vous appelle par une chaude après-midi et que la chair est d'une texture et d'un croquant parfaits, qui peut résister à les manger pendant une semaine entière ? Photo: Melon rouge mûr.

Si vous n'avez jamais cultivé de melons auparavant, ou si vous vous en êtes tenu aux variétés les plus basiques et que vous souhaitez être un peu plus aventureux l'année prochaine, le temps du melon est ici dans l'État du Nord. C'est le moment idéal pour explorer vos fermes et marchés fermiers locaux pour tester les variétés et prendre des notes pour les semis au printemps prochain.

Vous trouverez ci-dessous une poignée de melons cultivés par Morning Glory Organics en 2011 :

Le melon Galia – développé en Israël, il s'agit d'un croisement entre un melon musqué ordinaire et un miellat, les “galias sont les favoris du marché,” dit Kaye. Roger les décrit comme ayant un extérieur jaune vif et finement réticulé et une chair verte, tout en étant "savoureux et aromatiques". Photo: Un galia parfaitement délicieux – son parfum intense sous le soleil réchauffant.

Le melon Athena – est une variété solidement résistante aux maladies selon plusieurs sources et bien que plus connue dans l'est des États-Unis, c'est un “bon cultivateur et gardien pour nous,” Roger rapporte.

Le melon Crane ou Io River " a un bel extérieur tacheté et lisse et a été développé dans les années 1920 par Oliver Crane dans le comté de Sonoma, et Roger dit que " la famille Crane le cultive toujours sur le Crane Ranch là-bas ! " 8221 Selon un article des archives Ark of Taste de Slow Food USA, le melon Crane a été obtenu en croisant plusieurs variétés de melons, dont un melon japonais, un melon blanc, un melon persan et un melon ambroisie entre autres.& #8221 photo: La signature extérieure repérée d'un melon Crane sur la vigne à Morning Glory. À maturité, la croûte prendra une couleur beige plus claire.

Bidwell Casaba – est la variété propre à notre région, du nom du général John Bidwell de Chico qui a testé la graine pour l'USDA à la fin des années 1860. Un melon rayé et strié intéressant, le fruit "peut se développer lentement et à maturité a une large gamme de tailles" dans les champs de Morning Glory, mais la saveur est sublime. Photo: Bidwell Casaba sur la vigne.

Sugar Baby Watermelon – est une pastèque de bonne taille pour le jardin, pour le transport au marché et pour la conservation au réfrigérateur. Photo: Pastèque Sugar Baby.

Moon and Stars Watermelon – est un très joli melon, dont l'extérieur lisse tacheté de jaune vert foncé lui donne la source de son nom. « Saviez-vous que les mouchetures jaunes sont aussi une marque de son feuillage ? » m'a demandé Roger. Je n'ai pas. Photo ci-dessous : Feuillage de pastèque tacheté de lune et d'étoiles.

Morning Glory Organic’s produce – including melons and much more – can be found at the Oroville Saturday Farmers Market located at Montgomery & Myers Municipal Auditorium Parking Lot May 21st – October 29th 7:30am -12 noon. Morning Glory Organics will have a farm stand opening on-site in Butte Valley late this summer – with luck by the Labor Day weekend – check their website for more information.

For more information on growing melons, see Claire Hutkins Seda’s article “Growing Melons with Chico Area Farmers” in the Spring 2011 issue of Valley Oak Magazine Photo: The flesh and seeds of an immature melon. In part due to melons being such heavy feeders, their rinds make great additions to the compost pile – breaking down rapidly and according to the “Gardener’s A – Z Guide to Growing Organic Food” by Tanya Denckla, they are rich sources of phosphorous and potassium.

Amy Goldman’s beautifully photographed book “Melons for the Passionate Grower,” is a thorough reference on the subject.

For seed sources of good melon varieties try: Redwood Seeds out of Manton, Synergy Seeds out of Willow Creek, or Baker Creek Heirloom Seeds.

Interested in heirloom edibles? The 1st National Heirloom Exposition is being held in Santa Rosa, California September 13, 14, and 15th, 2011. Heirloom melons, as well as every other edible crop you can think of will be on display, as will tools, seeds, art and educational workshops and demonstrations. The North State’s own Chris Kerston of Chaffin Family Farm will be among many featured speakers. For more information on the event: www.theheirloomexpo.com.


Follow Jewellgarden.com/In a North State Garden on Facebook – become a fan today!

To submit plant/gardening related events/classes to the Jewellgarden.com on-line Calendar of Regional Gardening Events, send the pertinent information to me at: [email protected]

Did you know I send out a weekly email with information about upcoming topics and gardening related events? If you would like to be added to the mailing list, send an email to [email protected]

In a North State Garden is a weekly Northstate Public Radio and web-based program celebrating the art, craft and science of home gardening in Northern California and made possible in part by the Gateway Science Museum – Exploring the Natural History of the North State and on the campus of CSU, Chico. In a North State Garden is conceived, written, photographed and hosted by Jennifer Jewell – all rights reserved jewellgarden.com. In a North State Garden airs on Northstate Public Radio Saturday mornings at 7:34 AM Pacific time and Sunday morning at 8:34 AM Pacific time. Podcasts of past shows are available here.


Manna Bread — a little slice of heaven that's also healthful

Simply Living
(First appeared in Orlando Sentinel November 14, 2010)

Many of the foods my family eats are not your typical grocery store finds. One such food, Manna Bread, is a moist, cakelike loaf made from sprouted grains, fruits and nuts. My husband adores Manna Bread. It has been an essential part of his diet for the past 35 years, and when his supply runs low, as it did this past week, he enters a state slightly south of Panic.

"I'm almost out of Manna Bread!" he announced.

"Maybe I can get some in town," I said, hoping to alleviate his anxiety. Although it's not usually available in the grocery store, health-food stores sometimes carry it in their refrigerated cases. I figured I'd go to town and check it out.

We discovered Manna Bread 35 years ago, when we owned a small natural-food store on Cape Cod. For Ralph, it was love at first bite.

"It tastes like carrot cake, yet it has no sugar, no salt, no oil and is made from sprouted grains. What's not to like?" he said, referring to Carrot Raisin Manna Bread, his favorite among the nine varieties produced by Manna Organic.

This concoction is remarkably flavorful despite its minimal ingredient list. Sprouted organic whole-wheat kernels, filtered water, organic carrots and organic raisins are all that's in a 14-ounce loaf of Ralph's favorite bread.

"By fully germinating our grains, we convert the starches into easily digested natural complex sugars, similar to those found in fresh fruits, hence the sweetness," explains Manna Organic on its website, http://www.mannaorganicbakery.com. "The sprouts are ground and hand-shaped into loaves, baked at a low temperature, then packed and frozen to preserve shelf life, without any chemical additives."

The bread's sweetness — especially in the Carrot Raisin loaf — makes it a perfect dessert food, and that's how my husband usually uses it. Ralph ends most meals with a serving of Manna Bread.

"It's like having a piece of carrot cake without eating any sugar or oil or salt or preservatives," he explains. "It satisfies my sweet tooth."

With only 130 calories in a two-ounce serving, Manna Bread is kind to the waistline. Flavorful enough to eat plain, it is also tasty when toasted and served with a smear of nut butter, jam or cheese.

"I don't know what I'd do if they stopped making it," he lamented after we returned from a trip to town empty-handed. "I'd be devastated."

I'm hoping that won't happen. Although local stores may not normally carry this less-than-mainstream food, it has been a standard item at large, natural-food chains for more than a quarter-century. It is available in Orlando at Whole Foods Market, and smaller stores can order it if a customer requests it.

We all have special foods that make us happy. For me, it's a cup of stevia-sweetened jasmine green tea. For my husband, it's the naturally sweet taste of carrot-raisin manna bread. If I have to take a 45-minute trip to the city to satisfy my partner's food needs, I'll gladly rev up the motor.


Electric Orange Juice

For years I've been hearing about the big, bountiful, beautiful breakfasts at Norma's: the hotel dining room at the Parker-Meridien on West 57th Street in New York City. And while the experience was extremely pleasant and the food very good, the most outstanding part of the story was the orange juice! At first I thought it was a hustle. At $9 a glass, what was the deal? "Who wants juice?" our affable waiter sung out? (He looked a bit like Baryshnikov). With the grace of a dancer, he began pouring electric-looking orange liquid into three of our four extremely tall glasses. I declined, and chose instead to have juice for dessert -- more about that later. After 30 minutes, the glasses were filled again, and 10 minutes later. encore. Quickly I calculated that I was now $54 into the check and we hadn't had anything yet to eat! Uh-oh, "here he comes again." I didn't want to seem ungracious (I was treating), but finally said, "Sir, uh, um, do you charge for each glass of juice?" "Oh no," he said. "Refills are free." Instant relief for me, then curiousity. Pourquoi feraient ils cela? The juice was extraordinary tasting. It was though a crate of succulent Honeybells was squeezed into each glass. While it was the hospitality-equivalent of the unlimited "sweet tea" you encounter in the South, this orange elixir had to cost them a fortune. The food arrived. a PB&C Waffle 'Wich (a chocolate waffle with peanut butter and toffee crunch filling), Artychoked Benedict (with truffle porcini sauce), Super Cheesy French Toast (with caramelized onions and applewood smoked bacon), and Normalita's Huevos Rancheros and. more juice. As I mentioned, I saved mine for dessert. One of my most memorable desserts in history was experienced in Barcelona. At a trendy neighborhood restaurant, chic customers order fresh orange juice for dessert, served in a wine glass and accompanied by a spoon. How simple, yet brilliant, to end a meal in such a vibrant, palate-cleansing way. It is especially memorable made with Honeybells (just coming up from Florida now) or with blood oranges. I call leur flavor "nature's Kool-Aid." Either way, it's an inspired, one-ingredient dessert, that's hard to beat.

Although breakfast at Norma's is very expensive (there is even Foie Gras French Toast for $34 and The Zillion Dollar Lobster Frittata for $100), if you do as I did, dessert is free. I drank the last glass of juice from one of my guests.

A Recipe for Electric Orange Juice

This recipe is one ingredient only. Each large orange yields about 1/2 cup juice so plan accordingly. Use navel oranges, Honeybells, or large blood oranges. (At this time of year, it's delicious to add the juice of two tangerines.)

8 large oranges

Cut oranges in half and juice. Pour into wine glasses and serve with a spoon. Pour 4 personnes


Voir la vidéo: La pastèque alsacienne, incroyable mais vrai! - Météo à la carte (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Patric

    Avec toi je ne suis pas d'accord

  2. Kazishakar

    Je l'aime beaucoup!

  3. Nachman

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez. Je peux le prouver. Envoyez-moi un courriel à PM.



Écrire un message