Autre

L'iode souligné comme minéral essentiel pour une alimentation prénatale saine

L'iode souligné comme minéral essentiel pour une alimentation prénatale saine



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La recherche met en évidence les dangers de la carence en iode, en particulier pendant la grossesse

Prenez vos vitamines prénatales pour assurer une grossesse en santé.

Les vitamines prénatales, comme fer, calcium et acide folique, sont essentiels pour une grossesse en santé, et une étude récente ajoute maintenant un autre supplément à la liste : l'iode. Le recherche, menée à l'Université d'Adélaïde, recommande que les femmes prennent de l'iode pendant la grossesse pour assurer le bon développement du fœtus.

La carence en iode est devenue courante aux États-Unis dans les années 1920, la décennie où le sel iodé a été introduit sur le marché. Selon le Association américaine de la thyroïde, "Le corps ne fabrique pas d'iode, c'est donc un élément essentiel de votre alimentation."

L'étude d'Adélaïde a analysé le régime alimentaire de 200 femmes d'Australie du Sud pendant leur grossesse et peu de temps après leur accouchement. Même s'ils mangeaient du pain fait avec du sel iodé, ils souffraient toujours d'une carence en iode s'ils ne prenaient pas également de suppléments d'iode.

Comme le note l'une des principales auteurs de l'étude, Vicki Clifton : « L'iode est un élément essentiel qui est important pour le développement du cerveau et la fonction thyroïdienne.

L'ajout de suppléments d'iode à un régime de santé prénatale peut servir de soutien essentiel au développement sain du cerveau chez les bébés. Basil Hetzel, un autre auteur principal de l'étude, affirme que la carence en iode est si mal comprise qu'elle peut être considérée comme "la cause évitable la plus courante de lésions cérébrales dans le monde aujourd'hui".


Tout ce que vous devez savoir sur les nutriments prénatals

Ce qui a un impact sur votre santé a également un impact sur votre bébé. Si vous êtes enceinte ou envisagez une grossesse, vous voulez prendre les bonnes précautions pour avoir un bébé en bonne santé et rester vous-même en bonne santé.

La façon dont vous mangez et les nutriments que vous obtenez jouent un rôle important pour vous deux. Lorsque vous obtenez des quantités idéales de ces nutriments, vous :

  • Réduire le risque de malformations congénitales
  • Soutenir le développement sain du cerveau
  • Assurez un poids santé à la naissance pour votre bébé
  • Réduisez votre risque de nausées matinales, de sautes d'humeur et d'autres symptômes liés à la grossesse
  • Améliorer le travail et l'accouchement [1]

Pendant la grossesse, vous avez un risque accru de carences nutritionnelles. Si elles ne sont pas corrigées, ces carences peuvent être dangereuses pour vous et votre bébé.

C'est pourquoi les pédiatres et les obstétriciens/gynécologues recommandent généralement un supplément prénatal complet pour stimuler les nutriments essentiels. Paquets d'essentiels quotidiens prénatals MaxLiving contiennent trois suppléments prénataux bien équilibrés pour aider à renforcer le système immunitaire de vous et de votre bébé. [2]

Les carences en nutriments pendant la grossesse peuvent contribuer à des problèmes comme l'anémie. Votre corps produit plus de sang pendant la grossesse pour soutenir la croissance du bébé. Si vous ne consommez pas suffisamment de nutriments comme le fer, votre corps pourrait ne pas être en mesure de créer suffisamment de globules rouges. [3]

Ces globules rouges transportent l'oxygène vers votre cerveau et d'autres organes. Lorsqu'ils ne peuvent pas fournir d'oxygène et de nutriments, une anémie peut en résulter. Plusieurs types d'anémie peuvent survenir pendant la grossesse. Ils peuvent créer des symptômes liés à la grossesse, notamment de la fatigue. L'anémie peut également contribuer à un faible poids à la naissance, à une naissance prématurée et à une anémie infantile. [4]

La bonne nouvelle est que vous pouvez prévenir l'anémie et d'autres problèmes liés à la grossesse avec le bon soutien nutritif.


Vitamines prénatales pour une grossesse en santé

0

Une bonne alimentation est très importante pour vous préparer à la grossesse. Cela aidera à transformer votre possibilité de conception. Dès que vous tombez enceinte, un régime qui vous fournit une nutrition complète, fournissant la quantité adéquate de protéines, de minéraux et de micronutriments peut aider à stimuler la croissance de votre bébé tout en le gardant en bonne santé. Vous pourrez également bénéficier d'une supplémentation supplémentaire en micronutriments.

Que sont les vitamines prénatales ?

Les vitamines prénatales sont des suppléments multivitaminés et minéraux qui doivent être utilisés avant et tout au long de la grossesse. Ils sont également destinés à être pris pendant la lactation post-accouchement. Ils ne sont pas créés pour remplacer une alimentation équilibrée et saine.

Ces suppléments aident à obtenir une grossesse en santé. « Ils contiennent différents niveaux de nutriments essentiels dans des quantités plus appropriées pour répondre aux besoins d'une femme enceinte. Ils contiennent normalement des degrés plus élevés d'acide folique et de fer et un peu de vitamine A. Ils peuvent également contenir des vitamines D, C et E, et des minéraux comme le calcium, le zinc, l'iode et le cuivre. Certains peuvent contenir des acides gras oméga-3 (DHA).

Pourquoi voudriez-vous les apporter?

Votre besoin de certains suppléments de santé essentiels augmente lorsque vous portez un enfant. Mais souvent, ces exigences ne seront pas satisfaites de manière adéquate. Les lacunes nutritionnelles de votre alimentation quotidienne peuvent très bien être couvertes par une supplémentation en vitamines prénatales pour assurer une meilleure santé et une meilleure croissance du nouveau-né.

1. Lorsque vous portez un enfant, les besoins en acide folique augmentent, vous devez donc vous baser sur ses suppléments et divers aliments qui en contiennent. Le folate n'est qu'un supplément que chaque jeune femme enceinte est invitée à prendre avec diligence lorsqu'elle est enceinte. Il vous permet de faire beaucoup d'aide à la fois à la mère et au bébé. Il augmente le flux et réduit les risques d'anémie gestationnelle en aidant à la production de cellules sanguines chez la mère. Il peut également aider à lutter contre la fatigue et la fatigue induites par la grossesse. Il diminue les possibilités de retard de croissance intra-utérin chez le bébé. Le folate est essentiel pour le développement du cerveau et de la colonne vertébrale du fœtus. La supplémentation est cruciale pendant la phase de préconception et de début de grossesse, car si votre fœtus développe des cellules vertébrales et nerveuses. Idéalement, il devrait être pris ainsi que des suppléments de B12 pour une meilleure absorption. La vitamine B 12 joue également un rôle majeur dans le bien-être de la mère et de l'enfant pendant la grossesse.

2. Le fer est particulièrement nécessaire pendant la grossesse si le développement du bébé est uniquement influencé par les réserves de fer de la mère. Prendre des suppléments de fer pendant la grossesse peut aider à éliminer le risque d'anémie et de faible poids à la naissance.

3. Le bébé à l'intérieur de votre utérus utilise votre calcium pour sa propre croissance osseuse. Le calcium et la vitamine D préviennent la perte osseuse et aident à la croissance et au renforcement des os de bébé. La supplémentation en calcium diminue également la probabilité de prééclampsie, un trouble potentiellement mortel diagnostiqué par une augmentation des niveaux d'hypertension et de protéines dans l'urine.

4. Selon un rapport, les femmes qui prennent des suppléments d'iode avant et pendant la grossesse pourraient très bien avoir des enfants avec un QI plus élevé en meilleure santé.

5. Les vitamines prénatales contenant des oméga-3 supplémentaires pourraient être conseillées aux femmes qui ne mangent pas d'aliments riches en acides gras essentiels oméga-3 comme le poisson, etc. « Ces graisses sont essentielles au développement du cerveau de bébé.

Que se passe-t-il lorsque vous ne les prenez pas ?

Une mesure inadéquate des nutriments essentiels peut provoquer des malformations congénitales chez les nourrissons, comme un dysfonctionnement du cerveau ou de la moelle épinière. L'absence d'acide folique dans l'alimentation peut entraîner divers excès chez le nouveau-né ainsi que des complications concernant le développement et la croissance. Une carence peut entraîner des anomalies du tube neural ou une malformation de la colonne vertébrale chez le bébé en développement - souvent connu sous le nom de spina bifida - un impact fantastique tout au long de la vie sur l'enfant. La perte de vitamine B12 entraîne des lésions nerveuses et un faible poids à la naissance chez les nouveau-nés.

Un avantages. trouve l'un des liens entre la carence prénatale en vitamine a palmitate et l'hyperréactivité postnatale des voies respiratoires. Un déficit à court terme de la vitamine A au fur et à mesure que le poumon se forme pourrait provoquer de profondes modifications des muscles gracieux qui entourent les voies respiratoires.

Une carence en iode peut provoquer des fausses couches et des mortinaissances. Une carence grave en iode peut entraîner une déficience mentale importante et un retard de croissance chez les enfants. La carence en iode pendant la grossesse reste la principale cause de retard évitable dans le monde. Même une légère carence en iode pendant la grossesse est associée à un QI inférieur des enfants.

Un faible apport en calcium pendant la grossesse a longtemps été lié à une teneur réduite en minéraux osseux chez les nouveau-nés, à une diminution de la longueur des os du fémur fœtal et à une réduction de la masse osseuse maternelle chez les adolescentes enceintes. D'après une étude, les filles qui souffrent d'une carence en vitamine D au cours des 26 premières semaines de leur grossesse pourraient être susceptibles de développer une prééclampsie sévère.

Que faire si vous vomissez après avoir pris vos vitamines prénatales ?

Les vitamines prénatales peuvent être nauséabondes et faire en sorte que certaines femmes soient présentes. Si vos vitamines prénatales sont responsables de vos nausées, essayez de les utiliser, y compris une collation pour réduire les maux d'estomac ou toute la nuit avant d'aller au lit. Manquer un jour, c'est bien. « Compensez en mangeant beaucoup d'aliments équilibrés. Lorsque vous n'êtes pas en mesure de réduire vos suppléments, médecin. médecin pour d'autres choix. Ces vitamines et suppléments de fer sont prescrits pour répondre à certaines exigences et vous ne pouvez pas le faire sans les avoir. Un professionnel de la santé peut prescrire un type différent ou simplement un type différent de supplément comme des sirops, à croquer, etc.


Pourquoi le sel ne suffit pas - Éliminez la confusion de l'iode

Il y a une confusion et une paranoïa de masse à propos de l'iode, et c'est ce qui m'a poussé à écrire l'article d'aujourd'hui. Il m'est apparu la nuit dernière (en parlant à une personne atteinte de la thyroïdite d'Hashimoto) que l'iode est utilisé dans tout le corps. Elle pensait qu'il était juste utilisé par votre thyroïde et a lu le blog de quelqu'un à ce sujet, et a eu très peur de le prendre. C'est dans le sel, le sel iodé, mais ce n'est pas assez d'iode pour beaucoup d'entre vous.

Bien que le sel iodé ait été l'initiative de santé publique la plus efficace pour tenter de réduire la carence en iode, et donc l'hypothyroïdie (et le crétinisme), ce n'est pas si pratique. Les partisans diront qu'il en coûte moins de 5 cents pour « ioder » une tonne de sel, mais les opposants estiment que la quantité d'iode n'est pas suffisante, et en plus, vous aurez de l'hypertension à cause de tout le sodium contenu dans le sel si vous essayez de l'utiliser pour la reconstitution de l'iode.

Alors aujourd'hui, je veux dissiper la confusion à propos de l'iode :

1) L'iode est nécessaire et essentiel pour votre thyroïde et la production adéquate d'hormones thyroïdiennes.

2) L'iode est nécessaire pour une bonne conversion de T4 en T3 ainsi que pour l'utilisation de la thyroïde DANS vos cellules.

3) L'iode n'est PAS seulement pour votre thyroïde, il est nécessaire dans toutes vos cellules, chaque cellule a un récepteur pour cela.

4) L'iode est particulièrement important pour vos seins et votre prostate. Si vous avez un trouble des seins ou de la prostate, la première chose que vous devez faire est de vérifier vos niveaux d'iode, Dieu nous en préserve s'il est déficient, votre risque de cancer de la reproduction devient beaucoup plus élevé.

5) Si vous avez une allergie documentée aux crustacés, ou aux produits de contraste utilisés lors des tests d'imagerie (IRM, CT), il ne s'agit pas d'une allergie à l'iode. Les réactions aux produits de contraste sont probablement dues à la teneur élevée en osmolaire ou ionique du colorant lui-même. L'allergène primaire dans les mollusques et crustacés qui cause votre allergie ou votre anaphylaxie est appelé tropomyosine. Je connais beaucoup, beaucoup de gens qui ont une peur mortelle de la supplémentation en iode parce qu'ils ont eu une réaction aux crustacés/fruits de mer, mais encore une fois, ce n'est généralement pas à l'iode.

6) Si votre principale source d'iode est le sel, au moment où vous obtenez suffisamment d'iode, vous devez manger tellement de sel que votre taux de sodium monterait en flèche, ce n'est pas une bonne idée de dépendre du sel iodé pour l'iode. En plus de cela, le sel de table typique est dépouillé de 80 minéraux dans son épine dorsale nue de NaCl (chlorure de sodium), il est donc nutritionnellement nu. Je porte mon propre sel non raffiné dans ma poche parce que le sel de table n'est pas ce que je veux mettre dans mon corps.

7) La carence en iode est associée à une altération du développement mental.

Envisagez une supplémentation en iode
La supplémentation en iode peut améliorer la santé à tous les niveaux, mais ce n'est pas pour toutes les personnes qui lisent ceci aujourd'hui.
Je ne pense pas que vous devriez prendre des minéraux sains au hasard, pas de l'iode, pas du magnésium, du calcium, du potassium ou du lithium. Mais si vous avez BESOIN d'un minéral particulier, alors ça va, ça change votre vie en quelques jours. J'espère que mon article d'aujourd'hui apaisera certaines craintes.
Comment savoir si vous avez besoin d'iode ?
Des tests sont possibles. J'y reviendrai dans un instant.

Signes précurseurs d'une carence en iode (coïncidant souvent avec des signes d'hypothyroïdie) :
Fatigue, faiblesse ou apathie
Brouillard cérébral ou handicap mental
Peau sèche ou ongles cassants
Chute de cheveux
Fausse-couche
Constipation
Dépression ou paresse
L'hypothyroïdie congénitale (alias crétinisme), c'est lorsque les bébés naissent avec de graves problèmes mentaux, ils peuvent être sourds, muets ou avoir des troubles spastiques des bras et des jambes. Il se produit parce que la mère est insuffisante en iode, et donc en hormone thyroïdienne.

Étant donné que l'iode est utilisé dans tout votre corps, dans tous vos organes, en particulier vos seins et votre prostate, vous devez vous assurer de lire ceci et de le transmettre à tous les hommes et femmes que vous aimez. La vérité est que des MILLIARDS de cellules ont un site récepteur pour l'iode et EN ONT BESOIN pour leur survie même.

Malheureusement, beaucoup d'entre vous se privent d'iode à cause de la peur. Peut-être avez-vous lu sur les dangers d'en prendre trop, ou peut-être avez-vous lu que l'iode est un minéral radioactif. (C'est quand il est utilisé comme médicament pour la maladie de Graves).
Mais je vous assure que l'iode naturel -le type dont je parle aujourd'hui- est ne pas radioactif, c'est idiot ! Il est aussi naturel (et nécessaire) que les autres minéraux, notamment le magnésium, le calcium, le potassium, le sélénium, le chrome et autres.
Nous n'avons pas peur de ceux-là.

Chaque fois qu'il y a une zone de radioactivité, comme Tchernobyl ou Fukushima, tout le monde se précipite pour acheter de l'iode, soit du SSKI, soit de l'iode naissant ou d'autres formes d'iodone, et ils le font pour protéger leur thyroïde. Vous voyez, l'iode naturel aide à déplacer l'iode radioactif. C'est un peu plus compliqué que cela, mais le fait est que l'iode NATUREL est nécessaire comme forme de protection contre le type radioactif. Un article il y a quelques semaines en août 2015, était intitulé, “La catastrophe de Fukushima provoque une augmentation spectaculaire du cancer de la thyroïde.” Il y a au moins 103 nouveaux diagnostics cette année seulement, ce qui est stupéfiant pour la région. Ce n'est pas de l'iode naturel, c'est de l'iode radioactif. Ah, mais c'est peut-être ce qui fait peur. L'iode naturel est protecteur de la glande thyroïde, il ne provoque pas de cancer de la thyroïde !

La peur entourant l'iode laisse de nombreuses personnes innocentes dans des conditions inconfortables telles que les maladies de la thyroïde (c'est maintenant une épidémie), les problèmes de prostate, le cancer du sein et la maladie fibrokystique du sein. Lorsque vous testez des femmes atteintes de ces troubles, elles sont presque toujours déficientes.

L'iode naturel n'est pas la même chose que l'iode radioactif qui est utilisé dans la maladie de Graves et que l'on trouve également à proximité des installations nucléaires. Le corps ne peut pas prospérer sans iode naturel. À l'heure actuelle, je vais partager des exemples de l'importance de l'iode naturel pour vous, car j'ai le sentiment que personne n'a mentionné cela auparavant :

* L'iode a fait l'objet de recherches bien documentées en ce qui concerne le tissu mammaire sain et les femmes prétendent souvent que l'iode soulage les douleurs mammaires fibrokystiques ou les nodules mammaires.

* L'iode peut aider à réduire les fibromes utérins en fait, l'un des tout premiers traitements conventionnels pour les fibromes sévères était de peindre l'utérus d'une femme avec de l'iode !

* Il existe une corrélation entre une diminution de l'iode et un QI mental inférieur. Un fœtus en développement est particulièrement sensible aux lésions cérébrales si la mère enceinte souffre d'une grave carence en iode, à tel point qu'il existe des initiatives partout dans le monde pour fortifier les mères enceintes et allaitantes en iode afin d'assurer un développement sain du cerveau. Selon le Dr David Brownstein, auteur Iode : pourquoi vous en avez besoin, pourquoi vous ne pouvez pas vous en passer, la quantité d'iode dans les suppléments prénataux est terriblement déficiente et ce qu'il appelle « un désastre de santé publique ». La bonne quantité d'iode est absolument cruciale pour une femme enceinte ou allaitante, car trop (ainsi que trop peu) conduira à l'hypothyroïdie. L'iode a un index thérapeutique très étroit. J'ai de nombreux médecins qui lisent ceci, donc je vais maintenant poster la conclusion à partir d'avril 2015, Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, où les chercheurs ont évalué plus de 7 000 femmes :

“La limite supérieure de l'apport en iode en début de grossesse dans une région où l'iode est suffisant ne doit pas dépasser l'UIC 250 g/L, car elle est associée à un risque significativement élevé d'hypothyroïdie infraclinique et à une UIC [concentration urinaire d'iode] de 500 μg /L ne doit pas être dépassé, car il est associé à un risque significativement élevé d'hypothyroxinémie isolée.” Voici le lien pour l'étude.

* La carence en iode est un facteur de risque de cancer de la thyroïde. Cela a été démontré dans plusieurs articles et essais différents, le plus récemment discuté dans Recherche sur la thyroïde (Juin 2015). La bonne quantité d'iode est cruciale, trop peu ou trop nuira à votre thyroïde qui aspire l'iode comme une éponge.

* La carence en iode est bien documentée et connue pour provoquer ou à tout le moins contribuer à l'hypothyroïdie, aux goitres et aux troubles thyroïdiens auto-immuns comme celui d'Hashimoto.

* L'iode soutient la santé des testicules et de la prostate, il est donc important que les hommes fassent tester leurs niveaux et se supplémentent si nécessaire avant que l'HBP ou le cancer de la prostate ne se produise.

* Le statut en iode détermine la croissance des nodules. La plupart des goitres et des nodules sont dus à une carence en iode. Il existe un sous-ensemble de patients qui peuvent développer un goitre dû à une carence en «iodure».

* L'iode soutient nos organes reproducteurs. De nombreuses recherches sont menées sur le cancer du sein, de l'endomètre et de l'ovaire et sur l'iode naturel. En 1976, le Lancet a conclu, "L'augmentation de l'apport alimentaire en iode peut réduire le risque de ces cancers."

Que se passe-t-il dans le monde…
Des initiatives visant à enrichir les aliments en iode sont en cours en Nouvelle-Zélande, au Danemark, au Royaume-Uni et dans d'autres pays où l'iode est réellement vénéré. au lieu d'être craint. Selon le Organisation mondiale de la santé directives, la prophylaxie systématique à l'iode est conseillé chez les femmes envisageant une grossesse, pendant la gestation et l'allaitement afin de prévenir les conséquences maternelles, néonatales et infantiles d'une carence en iode légère à modérée. Je ne peux qu'imaginer tristement toutes les femmes de ce pays qui craignent l'iode qui tombent enceintes en étant carencées ! Les tests (correctement) devraient être obligatoires pour toutes les femmes enceintes. Les tests de méthylation devraient l'être aussi, mais cela sera abordé dans un autre blog de ma part.

Le régime pauvre en sel préconisé par de nombreux médecins peut avoir certains mérites, mais dans l'ensemble, c'est un désastre pour votre thyroïde. Non pas que le sel "iodé" soit la réponse, je ne le pense pas, mais le sel de mer naturel NON RAFFINÉ avec un peu de couleur l'est ! Tous ceux qui suivent un régime pauvre en sel sont probablement carencés en iode. Saviez-vous qu'un faible taux d'iode est un facteur contribuant à l'AFIB, aux arythmies cardiaques et à l'insuffisance cardiaque congestive ?

Le problème avec le sel
En plus de la confusion et de la peur de masse, nous avons le problème du sel. Au début de cet article, je vous ai expliqué pourquoi le sel n'était pas idéal.
Le sel enrichi « iodé » ne contient que de l'iodure. Ce n'est que la moitié de ce dont votre corps a besoin, en termes d'iode. Le corps a besoin à la fois d'iodure et d'iode, il existe deux formes de minéraux.
Votre thyroïde a besoin de la forme iodure.
Votre sein et votre prostate ont besoin de la forme d'iode.
C'est pourquoi des formes de haute qualité de suppléments d'iode en contiennent Forme COMPLEXE.

Mais voici le piège, si votre corps ne peut pas convertir l'iodure en iode, vos seins et votre prostate en souffrent.
C'est pourquoi les formulaires supplémentaires semblent être plus utiles à certaines personnes. Si vous essayez de manger plus de sel afin d'obtenir plus de minéraux, vous vous tuerez parce que vous devrez manger des kilos. Encore une fois, manger du sel n'est pas le moyen le plus idéal pour obtenir de l'iode dans votre corps.

Un autre problème terrible est l'allocation recommandée aux États-Unis (USRDA). Il est horriblement bas à 150 mcg (microgrammes).
À mon avis professionnel en tant que pharmacien, c'est loin d'être suffisant pour favoriser une bonne santé. Vous mangez tous du sel, allez-y et testez-vous avec un test d'iode dans les urines et voyez si vous en avez assez. Vous pouvez, mais vous ne pouvez pas. Ce qui m'amène à tester…

Tester l'iode
Urine. Vous pouvez tester vos propres niveaux d'iode avec un test d'iode dans les urines. Aucun sang n'est requis. Le patch test cutané est extrêmement populaire, mais il n'est pas trop utile à mon avis. C'est presque comme un tour de magie car il s'évaporera sur à peu près tout le monde. Cela pourrait vous amener à penser que vous manquez d'iode alors que vous ne l'êtes peut-être pas, ce que nous appelons un faux positif. Ainsi, une capture d'urine de 24 heures est un meilleur moyen d'évaluer le statut en iode que le sang ou l'urine localisée.

Sang. Si vous voulez regarder dans le sang, mesurez vos niveaux de “thyroglobuline”, abrégé en Tg. Les tests sanguins de thyroglobuline sont un biomarqueur plus sensible du statut en iode que la thyrotropine ou les hormones thyroïdiennes comme la T3 (triiodothyronine) et/ou la T4 (thyroxine). Dans un article qui a passé en revue 34 articles différents, les chercheurs ont examiné les niveaux d'iode urinaire ainsi que les niveaux de Tg. Aux fins de leur revue, une Tg médiane <13 g/L et une UIC médiane ≥100 μg/L (UIC ≥150 μg/L pour les femmes enceintes) ont été utilisées pour indiquer un statut en iode adéquat. Ils ont en fait exclu toutes les études menées chez des sujets présentant soit des troubles thyroïdiens connus, soit des sujets présentant des anticorps anti-Tg élevés. Dans l'ensemble, ils ont conclu que la Tg était un bon biomarqueur de la carence en iode.

Comment devenir déficient ?

Beaucoup de choses peuvent vous faire devenir carencées en iode, examinons-les maintenant car elles sont choquantes :

1) GOITROGENES - ce sont des composés présents dans les aliments que vous mangez couramment. Consommer trop d'aliments goitrogènes entraînera un manque d'iode dans votre corps, donc la modération ou l'évitement pendant quelques semaines est la clé. Les goitrogènes suppriment l'utilisation d'iode par le corps et donc la formation d'hormones thyroïdiennes. Les aliments goitrogènes les plus courants comprennent les légumes crucifères comme le brocoli, le chou-fleur, le chou frisé, les choux de Bruxelles et le chou. D'autres incluent les navets, le soja, la luzerne et la racine de manioc. Les faire cuire aide en désactivant les composés goitrogènes, mais le problème est que beaucoup d'entre vous les mangent crus, ou ils sont dans votre mélange de poudre de boisson verte, donc vous supprimez (au fil du temps) la fonction thyroïdienne en supprimant l'iode.

2) Piscines. Oui, si vous êtes un nageur ou si vous aimez beaucoup votre spa, le chlore dans votre eau épuisera rapidement les niveaux d'iode.

3) Prendre une douche avec de l'eau du robinet ordinaire, au lieu d'un filtre à chlore. Combien d'entre nous qui lisent aujourd'hui ont un filtre à chlore sur leur pomme de douche ? Probablement personne. C'est la même chose que les piscines. Le chlore peut également détruire les niveaux d'iode parce que le chlore est en compétition pour les mêmes sites récepteurs que l'iode.

4) Manger du pain blanc, chargé de brome. Le brome se trouve dans le pain et vole l'iode. C'est le bon moment pour vous dire, cuisiner avec des huiles végétales qui sont bromées.

5) J'ai gardé le meilleur pour la fin, DRUG MUGGERS ! C'est ma spécialité, j'écris et je parle de médicaments qui avalent des nutriments essentiels depuis 1999. J'ai écrit le livre là-dessus. Saviez-vous que les agresseurs de drogue courants d'iode sont parmi les médicaments les plus prescrits au monde ? Certains des délinquants comprennent des antibiotiques fluoroquinolones (Levaquin, Cipro, etc.), certains antidépresseurs et médicaments contre le cholestérol.

Comment peut-on avoir trop d'iode ?
1) En prenant des médicaments riches en iode. Par exemple, le populaire “Cordarone” ou “Pacerone” connu plus communément sous le nom d'amiodarone, est un médicament utilisé pour les arythmies cardiaques. C'est extrêmement populaire. Il se trouve qu'il contient une dose très élevée d'iode. Il peut provoquer une thyréotoxicose. La teneur en iode d'une pilule de 200 mg d'amiodarone est de 75 mg ! C'est par dose !

2) Prendre un supplément thyroïdien contenant beaucoup d'iode. De nombreux suppléments favorisant la thyroïde se concentrent sur la fourniture de nutriments pour aider votre corps à produire plus de thyroxine, ils sont donc chargés en iode. (Pour info, mon script thyroïdien ne contient que 500 mcg, soit la moitié de 1 mg. Ce n'est relativement rien, de nombreux suppléments contiennent 6 à 12,5 mg d'iode, dans une seule pilule ! Donc, si vous vous demandez si vous pouvez prendre mon iode Complexe 6,25 mg avec Thyroid Script, oui, vous le pouvez, si vous avez une carence en iode. Avez-vous besoin de prendre les deux suppléments ? Non, vous ne le faites pas, Thyroid Script est un supplément autonome, il peut être tout ce dont certains d'entre vous ont besoin pour maintenir une fonction thyroïdienne saine).

Des doses élevées d'iode, disons celles supérieures à 8 mg par jour, peuvent convenir à certains d'entre vous, pendant quelques jours ou semaines, mais ce n'est pas quelque chose que je recommande à long terme, à moins que vous ne soyez régulièrement surveillé et que vous en manquiez cruellement. Vous voudriez également avoir du sélénium à bord, car le sélénium prépare le corps à l'iode. Prendre du sélénium est important, une fois que ce niveau est dans les limites, il est généralement sûr de commencer une supplémentation en iode. Prendre de l'iode en l'absence de sélénium peut être nocif.

Au sujet de la thyroïde, vous serez peut-être également intéressé d'apprendre que les chercheurs de la Mayo Clinic ont testé des suppléments thyroïdiens naturels en vente libre. Cela m'a intéressé parce que je fabrique en fait un supplément pour la thyroïde appelé Thyroid Script. Ce n'est pas glandulaire, soit dit en passant, et ne contient que ce dont vous avez besoin pour soutenir l'activation et la synthèse de la thyroïde ainsi que pour soutenir des niveaux sains de cytokines.*

Quoi qu'il en soit, en 2011, la recherche menée par le Dr Bernet a testé 10 suppléments différents de « soutien de la thyroïde » en fonction de leur popularité auprès des consommateurs. Ils ont constaté que 9 des 10 marques testées contenaient de la T4 (thyroxine). À la dose recommandée sur les étiquettes respectives, quatre des pilules livrées fourniraient du T4 à des doses pouvant produire environ 9 à 91 mcg de T4 par jour !

Gardez à l'esprit qu'une dose quotidienne typique de Synthroid sur ordonnance (également une molécule T4) varie en moyenne de 50 à 150 mcg par jour. Certains des suppléments contiennent du T3, la forme active de l'hormone thyroïdienne.

Beaucoup d'entre vous prennent des médicaments comme Levoxyl, Synthroid, Armor et Nature-Throid, donc prendre un supplément avec eux pourrait être très dangereux. C'est pourquoi j'ai formulé un supplément non glandulaire qui prend en charge la conversion périphérique de T4 en T3, plutôt que d'essayer de forcer votre corps à produire plus de T4. Si cela prête à confusion, reportez-vous à mon livre, "Thyroid Healthy : Lose Weight, Look Beautiful and Live the Life You Imagine".

Acheter de l'iode
Si vous avez une carence en iode et que vous souhaitez acheter une marque, vous pouvez demander à votre médecin ce qu'il vous recommande. Vous serez également nombreux à me demander ce que je recommande.
Alors voici ce que je recherche. Je préfère que vous preniez de l'iode sous une forme "complexe" afin qu'il fournisse de l'iode et de l'iodure.
Les ingrédients inertes diffèrent d'une marque à l'autre. Voici quelques excellents choix de suppléments qui répondent à mon approbation :

1) Complexe d'iode 6,25 mg par Script Essentials, (ma marque)

2) I-Throid 12,5 mg par RLC Labs vendu sur Amazon

3) Iodoral, 12,5 mg (milligrammes = 12 500 mcg) vendu sur Amazon

Dosage
Savoir combien en prendre peut être difficile, alors je vous suggère de faire tester vos niveaux, n'en faites pas trop d'iode, prenez simplement ce dont vous avez besoin jusqu'à ce que vos niveaux reviennent à la normale.

Vous pouvez vous sentir mieux parce que l'iode se lie à la tyrosine dans votre corps, il forme une hormone thyroïdienne, de sorte que vos symptômes d'hypothyroïdie peuvent disparaître, c'est une façon de savoir que vous en avez assez. Je m'arrêterais à ce moment-là, pas seulement continuer à le prendre pour toujours et à jamais.

Comme toute bonne chose, trop est incorrect pour votre corps. Si j'avais une dose spécifique qui fonctionnerait pour des millions d'entre vous qui lisaient l'article d'aujourd'hui dans le monde entier, je l'offrirais avec plaisir, mais malheureusement, vous êtes chacun unique. Certains d'entre vous peuvent répondre à 100 ou 200 mcg, et d'autres auront besoin de 12 à 24 mg ! Je n'ai aucun moyen de savoir ce qui est bon pour vous sur la base de votre travail de laboratoire. Ce genre de chose est à déterminer par votre médecin, ne serait-ce que par des tests tous les 3 à 4 mois.


Vitamines prénatales pour une grossesse en santé

Une alimentation saine est essentielle pour vous préparer à la grossesse. Cela peut aider à améliorer vos chances de conception. Et une fois que vous êtes enceinte, un régime qui vous apporte une nutrition complète, vous apportant la quantité adéquate de protéines, de minéraux et de micronutriments peut aider à stimuler la croissance de votre bébé et à rester en bonne santé. Vous pouvez également bénéficier d'une supplémentation supplémentaire en micronutriments. Lire aussi - Ibuprofène et autres médicaments en vente libre à éviter pendant la grossesse

Les vitamines prénatales sont des suppléments multivitaminés et minéraux destinés à être pris avant et pendant la grossesse. Ils sont également destinés à être pris pendant la lactation post-accouchement. Ils ne sont pas destinés à remplacer une alimentation saine.

Ces suppléments sont utiles pour une grossesse en santé. Ils contiennent différentes quantités de nutriments essentiels dans des quantités mieux adaptées pour répondre aux besoins d'une femme enceinte. Ils contiennent généralement des quantités plus élevées d'acide folique et de fer et un peu de vitamine A. Ils peuvent également contenir des vitamines D, C et E, et des minéraux comme le calcium, le zinc, l'iode et le cuivre. Certains peuvent contenir des acides gras oméga-3 (DHA).

Pourquoi faut-il les prendre ?

Vos besoins en certaines vitamines et minéraux essentiels augmentent pendant la grossesse. Mais souvent, ces exigences ne sont pas remplies de manière adéquate. Les carences nutritionnelles de votre alimentation peuvent être comblées par une supplémentation en vitamines prénatales pour assurer une meilleure santé et un meilleur développement du bébé.

1. Pendant la grossesse, les besoins en acide folique augmentent et, par conséquent, il faut dépendre de ses suppléments et d'autres aliments qui en sont riches. L'acide folique est un supplément que chaque femme enceinte doit prendre avec diligence pendant la grossesse. Il fait beaucoup de bien à la mère et au bébé. Il stimule la circulation sanguine et réduit les risques d'anémie gestationnelle en aidant à la production de cellules sanguines chez la mère. Il aide également à lutter contre la fatigue et la fatigue induites par la grossesse. Il réduit les risques de retard de croissance intra-utérin chez le bébé. L'acide folique est essentiel au développement du cerveau et de la colonne vertébrale du fœtus. La supplémentation est importante pendant la phase préconceptionnelle et au début de la grossesse, car c'est à ce moment-là que le fœtus développe la colonne vertébrale et les cellules nerveuses. Idéalement, il devrait être pris avec des suppléments de B12 pour une absorption optimale. La vitamine B 12 joue également un rôle important dans le bien-être de la mère et de l enfant pendant la grossesse.

2. Le fer est particulièrement nécessaire pendant la grossesse lorsque le développement du bébé dépend uniquement des apports en fer de la mère. La prise de suppléments de fer pendant la grossesse peut réduire le risque d'anémie et d'insuffisance pondérale à la naissance.

3. Le bébé dans votre ventre utilise votre calcium pour sa propre croissance osseuse. Le calcium et la vitamine D préviennent la perte osseuse et aident à la croissance et au renforcement des os de bébé. La supplémentation en calcium réduit également le risque de prééclampsie, un trouble potentiellement mortel diagnostiqué par une augmentation de la pression artérielle et des protéines dans l'urine.

4. Selon une étude, les femmes qui prennent des suppléments d'iode avant et pendant la grossesse sont susceptibles d'avoir des enfants avec un QI plus élevé et une meilleure santé.

5. Prenatal vitamins with omega-3 fatty acids may be advised for women who not eat omega-3 fatty acid rich foods like fish, etc. These fatty acids are necessary for baby’s brain development.

What happens if you don’t take them?

An inadequate amount of the vital nutrients can cause birth defect in babies, like, a dysfunction in the brain or the spinal cord. Lack of folic acid in the diet can lead to various deficiencies in the baby and other complications related to growth and development. Deficiency can lead to neural tube defects or malformation of the spine in the developing baby known as spina bifida it has a life-long impact on the child. Lack of vitamin B12 results in nerve damage and low birth weight among new-born.

A new research has found a link between prenatal vitamin A deficiency and postnatal airway hyper responsiveness. Short-term deficit of vitamin A while the lung is forming can cause profound changes in the smooth muscles that surround the airways.

A deficiency in iodine can lead to miscarriage and stillbirth. Severe iodine deficiency during pregnancy can cause substantial mental impairment and delayed development in children. Iodine deficiency in pregnancy remains the leading cause of preventable retardation worldwide. Even mild iodine deficiency during pregnancy is associated with children with lower IQs.

Low calcium intake during pregnancy has been associated with reduced bone mineral content in new-borns, decreased foetal femur bone length and reduced maternal bone mass in pregnant adolescents. According to a study, women who are deficient in vitamin D in the first 26 weeks of their pregnancy may be at risk of developing severe preeclampsia.

What to do if you throw up after taking your prenatal vitamins?

Prenatal vitamins may be nauseating and make some women throw up. If your prenatal vitamins are making you feel nauseated try to take them with a snack to minimize stomach upset or at night before you go to bed. Missing one day is okay. Compensate by eating lots of healthy food. But if you are not able to keep your supplements down talk to your doctor for other options. These vitamins and iron supplements are prescribed to you to meet the requirements and you can t do without them. Your doctor may prescribe a different kind or a different form of the supplement like syrups, chewable, etc.


During pregnancy, a “Mother to Be” is most certainly eating for two. She needs extra nutrients, but must be careful not to overload tissues in the developing child. Thus, the potencies of vitamins and minerals in prenatal nutrition should be smaller than in general multiples but include a higher levels of whole foods.

With 15 to 60 times more whole food value than any other once-daily prenatal product ever offered, One ‘n’ Only™ PreNatal includes 150 mg of spirulina, 140 mg of oat grass juice concentrate, and 20 mg of high ORAC (free radical reduction capacity) fruit concentrates. Approximately 11,300 mg of whole food power is present in each day’s usage. These foods provide instant energy to cells throughout the body at a time a woman needs them most – when they are busy doing the work for two.*

One ‘n’ Only™ PreNatal contains one 600 mcg of folate, 800 IUs of vitamin D3, and 20 mg of iron, all critical nutrients for an expectant mom and her developing child.*

One ‘n’ Only™ PreNatal also provides botanicals that have been used to promote healthy pregnancies for centuries in Europe and the United States – raspberry leaf, red clover, and nettle leaf. Fresh ginger juice is added to improve digestion and help with morning sickness, while chlorella is thought to protect infants from toxins in breast milk. Bamboo leaf (the world’s richest source of organic silica) helps the developing fetus build strong bones.*

As an expecting mother, you don’t want to worry about whether or not your supplements contain ingredients that might harm your fetus or you. And, as long as your supplements are our supplements, you won’t have to, because we do it for you. For the ultimate in prenatal nutrition, step up to One ‘n’ Only™ PreNatal. It is the cleanest, purest, most energetic, and most healthful one-daily prenatal multiple ever offered.*


Prenatal Vitamins: What Expectant Mothers Should Know

Prenatal Vitamins: What Expectant Mothers Should Know

Prenatal Vitamins: It’s never too early to start taking a prenatal vitamin! In fact, if you’re thinking about having a baby, you should begin taking a prenatal supplement about three months before you begin trying to conceive. Eggs begin to mature about three months before they are released, so providing them with vital nutrients is crucial to their development even during the earliest stages.

But that doesn’t mean it’s too late to start taking one if you’re already pregnant. Nutrients are vital during every stage of pregnancy, and you should begin taking a prenatal vitamin ASAP. For example, pregnant women should supplement with folate in the first trimester because it could prevent neural tube defects, like spina bifida, when taken at this stage.

If you are wondering which nutrients are important and how to choose the best prenatal vitamin for yourself and your baby, we’re here to help you out. Here’s what every expectant mother needs to know about prenatal vitamins.

Why Prenatal Vitamins are Important for a Healthy Pregnancy

Prenatal vitamins support a healthy pregnancy by providing specific nutrients at the right levels for fetal growth and development, as well as maternal health. According to experts at the Mayo Clinic, pregnant women need higher amounts of specific nutrients when they are pregnant.

It would be great if you could get all the nutrients you need from your diet, but that’s probably not a very realistic goal at any stage of life, much less during pregnancy. Many women experience morning sickness, food aversions/cravings, and other issues during pregnancy that can make it tough to enough of all the right foods every single day.

No diet is perfect and taking a prenatal vitamin each day can fill in the nutritional gaps in your diet to help ensure that all of your growing baby’s nutritional needs are met.

Which Vitamins and Minerals are Most Important for Expecting Moms?

Folate, iodine, Vitamin D, and iron are probably the most important nutrients to look for in your prenatal vitamin, but there are others that should be included as well. Here are the nutrients to look for, as well as what each one does for you and your developing baby.

  • Folate : Folate is a B vitamin that your body uses to create new blood cells. It supports normal fetal development in the early stages of pregnancy and may prevent neural tube birth defects. Note that folate and folic acid are not the same things. It’s better to choose a prenatal vitamin that contains folate because it’s the natural form of folic acid and it’s easier for your body to use.
  • Iodine: Our bodies use iodine for various metabolic functions. This essential mineral also supports normal fetal brain and nervous system development during pregnancy. Many people are moving away from iodized salt in favor of sea salt and iodine deficiency is becoming more common.
  • Iron: Iron is extremely important during pregnancy because it helps deliver oxygen to the developing baby while preventing anemia in the expectant mother.
  • Vitamin D:Vitamin D is crucial for building healthy teeth and bones in the baby and for preventing bone loss in the mother.
  • Vitamin B12: Expectant moms will appreciate supplementing with vitamin B12 because it is essential for energy production.
  • Omega-3 Fatty Acids: Fatty acids are crucial for hearth and brain health in both mom and baby. They also help to fight inflammation in the muscles and joints.
  • Probiotics: Many women experience a variety of digestive issues during pregnancy. Probiotics are extremely beneficial for preventing diarrhea, constipation, and heartburn and many other gastrointestinal discomforts. They also support nutrient absorption and a healthy immune system, which are both vital during pregnancy.
  • Zinc: Staying healthy throughout pregnancy is important. Zinc supports the immune system, preventing colds, flu, and other illnesses.
  • Calcium:Calcium helps build strong bones in the developing baby.
  • Vitamine B6 : If you’re concerned about morning sickness, you’ll be happy to know that taking Vitamin B6 during the first weeks of pregnancy can reduce or prevent nausea.

Other Things to Look for in Your Prenatal Vitamin

When choosing your prenatal vitamin, look for an organic formula that includes vitamins and minerals in their purest forms. The best organic prenatal vitamins will include an independent seal of approval from the United States Pharmacopeia, NSF International, or Consumer Lab. Getting approval from one of these groups is totally voluntary, and having their seal indicates that the supplement meets the highest standards.

If you are dealing with nausea or have difficulty swallowing pills, try a chewable gummy formula. They are often gentler on the stomach, and they taste great, so it’s easier to get them down even if you’re feeling queasy.

Keep in mind that more isn’t always better. Always follow the recommended dosage and steer clear of formulas that contain fillers and other unnecessary ingredients. If you have any doubts about the quality of your prenatal vitamin, consult with your health care practitioner for advice.

Conclusion

Remember, prenatal vitamins are meant to complement a healthy diet and fill in the nutritional gaps. Eating a well-balanced, nutrient-dense diet is absolutely crucial for a healthy pregnancy. It’s never too early to start taking care of your baby-to-be, so start making positive changes in your diet and taking a prenatal vitamin before you even become pregnant.

Related Videos about Prenatal Vitamins :

The Importance of Prenatal Vitamins

LIVE IT: Importance of Nutrition During Pregnancy

Best Dr Recommended Prenatal Vitamins

When To Start Taking Prenatal Vitamins?

What Do Prenatal Vitamins Do?


Iodine Uses

Iodine helps regulate your thyroid hormone levels, preventing hypothyroidism, which can threaten proper development in children and cause weakness, skin disorders and weight gain in some people. Goiter, in which the thyroid becomes enlarged, results from too little iodine, although excess iodine might also lead to goiter. Some doctors prescribe iodine supplements to women suffering from breast tenderness relating to their menstrual cycles. Topical iodine treats wounds, oral inflammation and vaginitis.


What is iodine?

Iodine is a trace element that is essential for the body to make thyroid hormones which play an integral role in the growth and development of cells and tissues. The body does not make iodine so it is essential to source it from a varied and balanced diet. Eating insufficient amounts of iodine can cause the thyroid to work harder to regulate levels. This means it may increase in size in order to hold on to and trap as much iodine as it can. This can lead to a swelling in the neck or a condition called ‘goitre’ – read more about this on the NHS website.


Foods With Iodine

Iodine can be found in a number of foods, but it’s most common in seafood. Eating a diet rich in fish can help you get enough iodine to experience the benefits it offers. According to the National Institutes of Health, these eight foods are some of the best sources of iodine available.

  1. Seaweed
    Hands down, seaweed is the best source of iodine available. A 10 gram serving of dried nori seaweed (the type of seaweed used in sushi) contains up to 232 mcg of iodine, more than 1.5 times the daily required minimum.
  2. la morue
    Seafood in general is a great source of iodine, but cod is particularly healthy. A three-ounce serving of baked cod contains 158 mcg of iodine, which meets your daily minimum.
  3. Iodized Salt
    Salt or table salt for human food use to which iodide has not been added shall bear the statement, "This salt does not supply iodide, a necessary nutrient."
  4. Nonfat Milk
    Aside from seafood, dairy is one of the best iodine options available. An eight-ounce serving of nonfat cow’s milk contains 85 mcg of iodine, more than half of what you need daily.
  5. Yaourt grec
    Like milk, nonfat Greek yogurt is an excellent source of iodine. Because Greek yogurt is denser than milk, it has a higher concentration of iodine: up to 116 mcg per eight ounces.
  6. Huîtres
    Another great source of seafood iodine comes from oysters. Just three ounces of cooked oysters can provide up to 93 mcg of iodine, nearly two-thirds of what you need per day.
  7. Eggs
    Animal sources of iodine are generally the richest sources available, and eggs are no exception. A single hard-boiled egg provides about 26 mcg of iodine.
  8. Enriched Bread
    While bread on its own is rarely high in iodine, some manufacturers make it with “iodate dough conditioner.” These conditioners are added to enrich the bread, as with table salt. A single slice of white bread made with an iodate dough conditioner contains up to 185 mcg of iodine.
  9. Foie
    There are few foods that are as nutritionally dense as beef liver. A three-ounce serving of liver can provide 14 mcg of iodine along with the many other vitamins and nutrients it contains.

Sources

Endocrinology Review: “Iodine deficiency.”

(Environmental Science & Technology: “Iodine Nutrition: Iodine Content of Iodized Salt in the United States.”

Micronutrients: “Iodine Fortification.”

National Institutes of Health: “Iodine.”

Nutriments: “Iodine Deficiency in Pregnancy: The Effect on Neurodevelopment in the Child.”

The Journal of Nutrition: “Some subgroups of Reproductive Age Women in the United States May Be at Risk for Iodine Deficiency.”


Voir la vidéo: Liode, loligo élément de la thyroïde (Août 2022).